Sri Lanka
Créez votre voyage

En dehors des grandes villes, vous constaterez très rapidement que le Sri Lanka est un pays qui conserve d’innombrables attaches à son passé d’avant la colonisation. Vêtements, coiffures et parures vous donneront une pléthore d’informations sur les habitants, pour peu que vous sachiez les décoder…

    Les Sri Lankais prennent soin de leurs cheveux
    Les Sri Lankais prennent soin de leurs cheveux

    Coiffure

    Les femmes ont traditionnellement les cheveux très longs et attachés, bien que des styles plus contemporains commencent à apparaître en ville. Les Tigres tamouls ont créé un choc culturel en exigeant que les femmes s’engageant dans l’armée coupent courts les cheveux, afin de se distinguer le moins possible des hommes dans les combats.

    Les Sri Lankais, hommes et femmes, prennent soin de leur chevelure et ça se voit ! Lavages quotidiens, huiles, lotions à l’hibiscus ou la noix de coco, combinés à un cheveu épais et très noir donnent aux cheveux et leur coiffure un aspect essentiel de la beauté. En vieillissant, de nombreux Sri Lankais teignent leurs cheveux en noir pour en conserver l’aspect impeccable. Les femmes portent des guirlandes de jasmin dans leurs coiffures les jours de fête ou pour aller prier au temple.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Le Sari

    C’est le vêtement de base de toute femme sri lankaise, quelle que soit son origine. Vous serez totalement éblouis par les combinaisons de couleurs et la beauté des saris, même les plus basiques. Inventé dans les temps anciens par les hindous pratiquants pour vêtir les dames de haute caste, ce tissu d’au moins 7 mètres de long était le symbole de la pureté, car aucune couture ou point ne le perçait, le rendant alors « impur ».

    Porté aujourd’hui avec un petit haut très ajusté, fabriqué sur mesure dans un tissu coordonné au sari lors de votre achat, la façon de draper le sari en dit long sur votre région d’origine. Porté de façon « classique » à Colombo et dans le Sud, le sari est enroulé sans effet de « ceinture » autour de la taille, et l’extrémité (« palu ») portée au-dessus de l’épaule gauche tombe dans le dos, jusqu’au sol. A Kandy, vous verrez le sari porté avec un effet de volants autour de la taille, alors que dans les régions hindoues du Nord et de l’Est (ainsi que dans les plantations de thé, où les femmes sont d’origine tamoule), le « palu » est rejeté par-dessus l’épaule mais revient ensuite devant le buste, pour être accroché à la taille, cachant davantage la poitrine et surtout fixant le tissu, permettant ainsi de pouvoir travailler plus librement. Les femmes musulmanes porteront le « palu » sur la tête pour se couvrir.

    Bijoux

    L’or est une valeur très recherchée au Sri Lanka, car il illustre la richesse de la famille et donne une indication du montant éventuel de la dot en cas de projet de mariage. Les femmes ont toutes les oreilles percées, et les femmes hindoues se percent aussi le nez pour se parer de bijoux en or. Au moment du mariage, l’époux offre à sa femme un bracelet en or et souvent aussi un collier, ainsi qu’un sari brodé de fils d’or, qui peut parfois peser plusieurs kilos !

    Les épouses hindoues portent l’anneau à l’orteil. De façon plus quotidienne, mais non moins jolie, de petits bracelets serrés (« bangles »), en plastique ou en métal coloré, grimpent le long des bras des jeunes filles ou femmes, dans des couleurs coordonnées à leurs vêtements. 

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Exemples de voyages à personnaliser