Sri Lanka
Créez votre voyage
    Fort de Galle
    Fort de Galle

    Premiers colons européens

    Il était une fois une petite île de l'Océan Indien qui a longtemps résisté à son puissant voisin, mais qui a finalement été envahie par une autre île située bien plus au Nord de la planète, l'Angleterre.

    Située au carrefour de grandes voies maritimes, riche de ses productions agricoles et de son sous-sol, le Sri Lanka ne pouvait que susciter la convoitise des grandes puissances coloniales lancées à l'assaut de la planète à partir de la renaissance et des grandes découvertes.

    Puissance majeure de l'époque, les Portugais sont les premiers à établir des ports sur les côtes de l’île au XVIe siècle, construisant des forts à Colombo et Galle en particulier.  Leur prosélytisme religieux donne lieu à des baptêmes de masse et les noms de Pereira, Silva ou Da Silva sont toujours très répandus dans le Sud de l’île.

    Un siècle plus tard, les Hollandais deviennent maîtres des lieux et cette fois-ci, entament des pourparlers commerciaux avec les puissances royales locales pour s’assurer une exclusivité durable des richesses agricoles, en particulier la cannelle, très prisée. Certains rois sont contraints de se convertir au protestantisme et une partie de la population aisée suit le mouvement. Les Hollandais, plus ouverts que leurs prédécesseurs, s’installent dans les lieux et se marient, faisant souvent venir leurs épouses de leur pays d’origine, mais demeurant sur place, donnant lieu à une population d’origine hybride appelée aujourd’hui « burghers », qui représentent 2 ou 3% de la population actuelle. La présence des Hollandais s’étend sur toute l’île et les traces sont encore visibles aujourd'hui : un quartier appelé « Dutch Bar » à Batticaloa dans l’Est, les noms des îles « Kayts » au large de Jaffna et les Forts de Trincomalee et Jaffna, pour n’en citer que quelques uns.

    Colonisation britannique

    Mais ce sont les Anglais en 1815 qui vont marquer durablement de leur empreinte la vie de l’île. Fidèles aux règles d'administration de leurs colonies, ils s'appuient sur une communauté, les Tamouls, pour instaurer une administration indirecte. Un choix qui porte en germe les conflits qui ensanglanteront l’île des décennies plus tard.

    Les Anglais modifient aussi de façon marquante la structure de l’île. Ils imposent la culture du thé, au détriment des productions agricoles plus diversifiées et si aujourd'hui les plantations de thé couvrent les montagnes pour le plus grand plaisir des touristes, c’est à l'époque coloniale anglaise que cette organisation de l'espace s'est constituée.

    Autre apport important : le chemin de fer. Les Anglais ont amené avec eux nombres d'ingénieurs en travaux publics qui ont bâti un réseau moderne pour l’époque et largement encore utilisé. Vous verrez dans beaucoup de villes, même moyennes, la tour de l’horloge « Clock Tower » centrale dans le carrefour principal, même si l’horloge traditionnelle a bien souvent été remplacée par son successeur digital… Quelques boîtes aux lettres rouges bien caractéristiques de nos amis d’outre-Manche sont restées également, very British !

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Indépendance

    En 1948, l’Angleterre, fidèle à sa politique qui l'a amenée à quitter sans trop de résistance ses colonies, accepte l'indépendance de l’île, proclamée par le premier ministre modéré de l’époque dans la foulée des accords qui donnent leur indépendance à l’Inde, le Bangladesh et le Pakistan. Mais encore aujourd’hui les traces de la colonisation anglaises restent légions : nombre de Sri Lankais parlent anglais et la communauté sri lankaise en Angleterre est importante.

    Exemples de voyages à personnaliser