Sri Lanka
Créez votre voyage
    Cérémonie de la fête de la Dent
    Cérémonie de la fête de la Dent

    La fête de la Dent

    Cette grande fête bouddhiste a lieu chaque année, pendant plusieurs jours avant la pleine lune de juillet-août, l’apothéose étant la grande procession de la nuit de pleine lune (Poya).

    Mais vous verrez certains héros de la religion hindoue s’imposer dans notre casting, chose assez normale somme toute, puisque cette religion très ancienne est apparue à une époque "préhistorique", alors que le « Gautama Bouddha » n’est né qu’en 500 av. J.C. environ… 

    Petits repères historiques

    L’une des dents de bouddha (« sri dalada »), initialement gardée par les princes indiens bouddhistes, a été envoyée au Sri Lanka afin de la protéger en cas de défaite guerrière, vers le IVe siècle de notre ère. La légende voudrait qu’elle fût cachée dans la chevelure de la princesse Hemamali, qui l’emmena avec son mari le prince Dantha auprès du roi sri lankais le plus influent de l’époque.

    Pour des bouddhistes pratiquants, qui pensaient déjà qu’une bouture de l’arbre sous lequel le bouddha avait eu son illumination avait le pouvoir de faire tomber la pluie, la possession d’une dent de leur seigneur était une source d’influence au potentiel infini. La coutume voulut alors que celui qui possédait la relique de la dent était le véritable tout-puissant de l’île. Cette relique au pouvoir surnaturel fût donc transportée dans les différentes capitales de l’île, et suivait (ou causait ?) les différents événements et déménagements des familles royales, de Anuradhapura à Polonnaruwa, puis enfin Kandy, où elle demeure toujours, bien enfermée dans une petit coffre en argent, lui-même bien enfermé dans un autel, lui-même protégé par des portes en ivoire, elles-mêmes situées derrière les portes en or massif du temple de la dent !

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Le casting, digne d’une épopée de Bollywood, accueille, par ordre d’apparition, rythmée par des tirs de canon au-dessus du lac de Kandy :

    Les quatre divinités (Natha, Vishnu, Katharagama et Pattini), sponsors en quelque sorte de ce festival. Notez que Pattini est une déesse, une certaine parité étant déjà de mise dans l’Inde antique…

    Les prêtres bouddhistes des temples dédiés à ces 4 divinités, qui prendront la tête de processions les 5 jours précédant la marche finale.

    Le 6e soir, les hommages aux différentes divinités se succèdent, accompagnés de musiciens, danseurs, porteurs de feu et des insignes de chaque dieu se rassemblant devant le temple de la dent. Chaque temple possède sa danse caractéristique, telle la danse du paon (avatar de Kataragama) ou encore les danseuses de Pattini, seules femmes autorisées à se produire pendant le festival.

    La plus grande star de la fête est sans conteste l’éléphant mâle, ayant toujours ses deux défenses intactes, qui prendra sur son dos, dans un petit temple transportable, la relique de la dent. Décoré de velours et d’argent, on voit à peine le petit générateur qui fournit l’électricité aux dizaines d’ampoules illuminant son dos et sa tête.

    A voir ou pas ?

    De tels événements culturels sont à la fois indispensables à une bonne connaissance de la civilisation bouddhiste du Sri Lanka, mais aussi un moment où la ville est inondée de touristes et de curieux de tous horizons, où les prix flambent et les files d’attente prennent des proportions kafkaïennes…

    A vous de déterminer si vous souhaitez assister à la plus grande fête culturelle et religieuse de la partie cinghalaise de la population, voir certaines danses et costumes que vous ne verrez pas ailleurs dans un cadre aussi authentique, et assister aux représentations d’artistes que vous ne verrez jamais ailleurs aussi nombreux et talentueux. Le prix à payer sera de supporter les foules, d’attendre pendant plusieurs heures qu’il se passe quelque chose dans une chaleur moite et poussiéreuse et d’être très probablement trop bousculé le moment venu pour faire une vidéo convenable avec votre smartphone, à supposer que vous ayez toujours un peu de batterie...

    Les voyageurs prévoyants et plus fortunés pourront réserver une chambre au fameux Queen’s hôtel, situé en plein centre ville, sur le parcours, et se poser au balcon avec l’élite sri lankaise, pour regarder la procession.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Exemples de voyages à personnaliser